Les raisons qui amènent à consulter un thérapeute peuvent être par exemple une humeur déprimée, une perte de plaisir et de motivation, des angoisses, des difficultés relationnelles, une souffrance au travail, des problèmes en lien avec l’estime de soi, des troubles du comportement alimentaire ou encore des troubles psychosomatiques.
Avant de s’engager dans un travail thérapeutique, chaque patient(e) bénéficie de quelques entretiens initiaux visant à clarifier la nature des problèmes et les attentes quant à la thérapie. Cette phase préliminaire se termine par un bilan lors duquel sont discutés l’indication, les possibilités thérapeutiques et les objectifs du traitement.

Plusieurs types de traitement peuvent alors être envisagés :

L’intervention de crise est un traitement intensif, limité dans le temps, de l’ordre de deux à trois mois, comprenant des entretiens individuels plurihebdomadaires associés selon les situations à des entretiens avec la famille ou les personnes importantes de l’environnement social ou professionnel. Toute crise amène une souffrance psychique liée à la désorganisation des repères habituels, mais aussi une chance de changer les modes de fonctionnement qui répétitivement amènent des problèmes: c’est là l’objectif de l’intervention de crise.

La psychothérapie psychanalytique permet au patient d’explorer son monde interne, ses idées à propos de soi-même, à propos des autres, d’explorer ses émotions, et de découvrir des aspects méconnus de soi et de son histoire de vie. Ce travail se fait par la parole et la relation au psychothérapeute, à une fréquence régulière des séances, soit dans un dispositif où patient et thérapeute sont assis dans les fauteuils, soit dans un dispositif où le patient est allongé sur le divan. Les prises de conscience amènent une nouvelle manière de se percevoir et de comprendre son histoire, elles visent un soulagement de la souffrance psychique et un gain en liberté, c’est-à-dire une meilleure capacité de choisir face à ce qui se présentait jusqu’alors comme une répétition irrémédiable.

Pour les personnes moins à même d’exprimer les problèmes par les mots, le travail de psychothérapie peut se faire à travers le jeu, par le psychodrame, où sont mis en scène et joués, avec l’aide de plusieurs thérapeutes-acteurs, des scénarios construits par le patient.

Le travail psychothérapeutique peut également prendre la forme d’une psychothérapie de famille, lorsque plusieurs membres de la famille sont touchés par une souffrance psychique.

Le Traitement psychiatrique et psychothérapeutique intégré (TPPI) associe les aspects psychothérapeutiques décrits plus haut avec des aspects plus médicaux, concrets, en lien avec la réalité externe, tels que la prescription d’une médication psychotrope, l’évaluation de la capacité de travail, la mise en place de mesures d’intégration sociale ou professionnelle. Ce type de traitement peut impliquer la collaboration avec d’autres professionnels de la santé, et un travail avec les proches du patient. Des entretiens de réseau sont alors d’une grande utilité pour coordonner la globalité du traitement.

Contact : +41 (0)21 922 38 47